Réunion du 13 mars 2007

13/03/2007 00:00

Une nouvelle réunion a eu lieu le 13 mars à l'appel du collectif demandant la création du poste d'infirmière sur le secteur du collège de Vigny.

M. PARIS était présent en tant que Conseiller Général.

Un exposé de la situation a été fait :

L'absence d'infirmière cause au niveau de notre école et des écoles de notre secteur des manquements graves pour la prévention, pour les suivis médicaux particuliers que nécessitent certains enfants (sujets à l'asthme ou allergiques par exemple). Les enfants des écoles deviendront des collégiens avec un besoin de cette mission de santé publique bien plus important, mission que les textes de loi imposent comme étant une obligation de l'Etat.

Aujourd'hui, ce sont les enseignantes qui doivent palier à ce manquement : elle ne peuvent le faire qu'en partie et sans formation. Elles remplissent cette mission partielle aux dépens de leur propre mission puisque réalisée pendant la classe. Les conséquences sont identiques au collège.

M. PARIS a adressé un courrier au recteur et à l’inspectrice d'académie.

M. de KERVEGUEN, maire de Vigny, a également écrit.

Une délégation du collectif a été reçu à l'inspection.

Le collectif a écrit au recteur et adressera sous peu un courrier au Ministre de tutelle.

M. HOUILLON, notre député, a reçu une délégation du collectif avant les vacances et a déjà écrit au Ministre.

Ces actions n'ont pour le moment donné aucun résultat. Parallèlement une pétition que notre association relaie à Sagy, circule sur le secteur. La mobilisation de Sagy est des plus importantes mais encore insuffisante.

Face à l’immobilisme de l’administration qui déclare notre secteur comme privilégié et non prioritaire, une action est envisagée sur le terrain sur suggestion de M. PARIS et également de M. HOUILLON : il s’agirait de bloquer la départementale 14 à un niveau stratégique et non dangereux…Selon Messieurs PARIS et HOUILLON ce type d’action peut être efficace. Ils seraient prês à soutenir le collectif qui espére aussi obtenir le soutien des municipalités. Certaines d’entre elles ont déjà pris des délibérations en ce sens. Les maires regroupés devraient s’engager dans une démarche commune de soutien officielle.

La manifestation serait prévue pour le samedi 7 avril au niveau de l'échangeur d’Avernes, 1er jour des vacances. Peut-être serait-elle réalisée en association avec le collectif du secteur de Bray et Lu qui connait la même difficulté.

La faisabilité de cette action est mise à l'étude (mobilisation suffisante des acteurs, précautions à prendre, soutiens et autorisations…)

—————

Précédent